Accueil > Commerce > Etriers K’vaLL
Don contre don

Etriers K’vaLL

Terminée
3 220€ sur 2 000€
 

161%

34 soutiens
 

L’étrier K’vaLL c’est une nouvelle pratique de l’équitation plus respectueuse du cheval (voir étude vétérinaire) et plus ludique pour le cavalier. On est alors sur un sport apparenté à un sport de glisse comme le ski par exemple. En effet les fondamentaux sont les mêmes: s'équilibrer, avancer, tourner.

 

Cette nouvelle pratique est le fruit d’une étude que j'ai menée en tant que cavalier et enseignant professionnel confirmé (diplomé de l’école de Saumur (instructeur)), accompagné par une analyste du mouvement (diplomée en Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé du centre national de la danse), Mme Emmanuelle Pougnard ( www.analysedumouvement.fr ). 

Dans le document "les 3 volumes", disponible sur le site www.kvall.fr, j'ai décrit tous les bienfaits apportés par les étriers Kvall au cheval comme aux cavaliers et Emmanuelle y explique pourquoi le fait d'avoir un appui total du pied sur un étrier augmente la stabilité et l'efficacité du cavalier.

Le concept de l'étrier Kvall est protégé par un brevet européen nous appartenant.

Les étriers Kvall sont fabriqués  en FRANCE. Les moules appartiennent à l’entreprise Précis Plastic Injection à Thiers (63). Les étrivières (qui relient l’étrier à la selle) sont fabriqués sur Firminy par l’entreprise Logis de Cordes. 

 

Les atouts de l’étrier K’vaLL

La possibilité d’utiliser 100% de son pied pour se stabiliser à cheval (alors qu’un étrier classique n’offre que 30% de cette possibilité)

C’est donc un apprentissage de l’équitation facilité et un confort musculaire supérieur donné par la capacité des muscles à se contracter et décontracter en permanence.

De plus, grâce aux sangles arrières inhabituelles de l'étrier Kvall, la sécurité des cavaliers est augmentée.

 

A qui les étriers Kvall sont-ils destinés ? 

La clientèle actuelle est une clientèle de propriétaires de chevaux souhaitant augmenter leur stabilité et confort à cheval mais également cherchant du confort pour leur cheval. 

D’autres sont des cavaliers cherchant à augmenter leur performance lors de leur apprentissage ou pratique. 

D’autres encore ayant des douleurs ou handicap vont trouver dans les K’vaLL solution à leur maux

 

    

 

Le combat des étriers Kvall :

L’étrier K’vaLL est sur le marché depuis 2006. Jusqu’en 2012 il était vendu en France (95%) et à l’étranger pour le loisir et la compétition. La communication a surtout été basée sur la compétition. 

 

En 2012 deux cavaliers internationaux ont demandé à participer aux JO en K’vaLL. Les étriers K'vall ont alors permis une telle performance que la Fédération Française d’Equitation les a interdit en compétition pour « dopage technologique ». Etriers trop performants!!

 

Malgré cette attaque frontale de la Fédération Française d'Equitation, des cavaliers sont toujours en demande d’étriers K’vaLL. Un vrai marché existe donc pour le loisir et l’apprentissage en France comme à l’étranger. A noter qu’à l’étranger les étriers K’vaLL ne sont pas interdits. Le marché du loisir représente 80% du marché.

     

 

Quelques chiffres :  on estime à 6 millions le nombre de cavaliers en Europe toutes disciplines et activités confondues. Il est alors tout à fait envisageable d’avoir pour objectif de vendre 100 000 paires d’étriers.  Prix de vente frais de port inclus (France) 150€ TTC. A ce jour, environ 4 000 paires de vendues.  

Notre clientèle est indépendante financièrement et « intellectuellement » : c'est-à-dire capable de décider par elle-même ce qui est bon pour elle sans l’influence de directives fédérales ou professionnelles. 

 

Pourquoi faire appel à vous ?

Pour  communiquer.

On apprend plus vite en K’vaLL (un cavalier montant en K’vaLL pendant un an aura le même niveau que des cavaliers montant depuis 3 ou 4 ans) ….. et cela n’intéresse pas la Fédération. Il faut le faire savoir et proposer une autre équitation.

Un design étonnant et des sangles arrières inhabituelles : KvaLL a tout mis en oeuvre pour la sécurité des cavaliers. Il faut l'expliquer, le démontrer et le faire savoir. 

 

En France , un début de communication a déjà eu lieu via un site www.kvall.fr mais aussi par la participation à des salons, des colloques ou compétitions. A l’étranger quasiment aucune communication en dehors d’une participation à des salons en Angleterre Belgique et Allemagne. 

Or le marché Européen est très ouvert et c'est le moment de communiquer vers l'Angleterre , l'Allemagne et l'Italie.

 

Cette collecte me permettra de traduire le site www.kvall.fr et de créer des évènements Kvall ! 

Pour vous remercier, je vous propose en contreparties des étriers Kvall à un prix avantageux mais aussi beaucoup d'autres contreparties afin de vous faire découvrir l'équitation, les étriers Kvall et ma région !

 

   

                                                                   

 

 Utilisation des étriers KvaLL :

 

Les réglages :

-           Régler d’abord la longueur générale (avant) puis l’inclinaison du plancher.

-          Les réglages se modifient à l’utilisation : la sensation à l’arrêt ne sera pas la même au pas, au trot , galop.

-          C’est souvent au galop mais pas toujours que l’on finit de faire le réglage

-          Le principe de base est que le pied doit être à l’appui. Oublions les recommandations actuelles (talon vers le bas) le pied doit être à l’appui. Le pied peut être à plat ou le talon  vers le bas ou le talon vers le haut. Tout est possible : c’est l’appui du talon qui nous soutient à 70%.

-          Une cavalière qui démarre son apprentissage en K’vall se mettra très facilement à plat.

-          Une cavalière ayant déjà inscrit une sensation et un discours sur un étrier classique peut parfois se laisser tromper par sa sensation.

-          C’est bien le pied qu’il faut considérer et non la semelle de la chaussure. En effet le talon de la chaussure peut donner un visuel « talon vers le bas «  alors que le pied est à plat.

-          Le talon peut dépasser du plancher cela n’est pas gênant.

-          On peut faire un demi -tour avec la sangle arrière externe pour qu’elle prenne une forme hélicoïdale et mieux épouser la forme du mollet.

-          Souvent on chausse un peu plus long avec les K’vaLL qu’avec les classiques.

Les impressions :

-          C’est souvent en équilibre que l’on apprécie en premier les K’vaLL. Le sentiment de stabilité est fort particulièrement au galop.

-          Certains cavaliers hésitent au début à poser tout le pied sur le plancher, c’est souvent au galop en équilibre que cela se met en place, la bascule du galop favorisant cela.

-          Grande capacité à gérer son équilibre latéral et longitudinal.

-          Assis, capacité à relâcher les muscles autour de l’articulation de la hanche, donc meilleure assise. Attention beaucoup d’enseignants  situent mal  l’articulation de la hanche et la situe au niveau de la crête iliaque.

-          Parfois des cavaliers vous décrivent une sensation qui ne correspond pas à ce que vous observez : ils pensent partir vers l’avant alors qu’ils sont verticaux.  Un simple changement dans l’orientation de leur bassin ou dans l’inclinaison de leur pied trompe leur ressenti ou en tant cas ils ont construit un ressenti sur des bases fausses.

Remarques:

-          Pied pris : on sent effectivement les étrivières à l’arrière puis on les oublie … un peu comme la ceinture de sécurité.

-          Moins de force dans les jambes : le concept amène à une décontraction musculaire, on peut utiliser toute la musculature de la jambe, et donc se contracter et se décontracter en permanence. On peut alors avoir le sentiment d’avoir moins de jambes, on est simplement moins dur avec ses jambes et il parait que le cheval doit répondre au « souffle de la botte »….

-          La jambe en avant : deux raisons possibles. La première il est intéressant de repérer la place du couteau et du siège. Deuxièmement, certains cavaliers au début appréciant l’appui talon n’appuient que sur le talon alors qu’il faut utiliser l’ensemble du pied avant milieu arrière comme s’ils étaient  sur une planche de surf ou des skis.

-          L’enseignement  assimile souvent la souplesse de la cheville à ce mouvement de bas en haut du talon.  Cette nécessité de mouvement est due à un appui sur l’étrier classique qu’à l’avant du pied. : pas de soutien arrière donc chute du corps vers le bas et obligation d’amortir par ce mouvement de haut en bas. Mais si le talon trouve un soutien l’amorti se fait aussi par la cheville avec l’angle tibia péroné / pied qui s’ouvre ou se ferme (voir vidéo). Pour cela il est important que le genou puisse aller vers l’avant et vers le bas pour permettre sa flexion et celle de la cheville.

Pratico –pratique :

-          Le montoir : mettre le pied sur le plancher comme un marche pied, se mettre à cheval puis pour chausser  enfiler d’abord le talon entre les sangles arrières puis mettre l’avant du pied dans la cage. Pour déchausser, pousser avec son talon à l’arrière et sortir l’avant du pied.

-          Ces étriers ne se remontent pas comme on le fait avec des classiques.

-          La tige arrière permet de régler en fonction de la taille du pied.

        

 

 

    
 

C’est en  attrapant  des poneys en liberté, près de chez moi en Camargue, que ma passion  est née. Puis ce sont les débuts à cheval à 10 ans dans un centre équestre. Les chevaux étaient entrés dans mon coeur, dans ma tête et ont guidé mes pas, mes choix.  A 19 ans,  je décide de poursuivre l’aventure professionnellement.


 

Débutant comme groom dans une écurie de concours,  j’ai par la suite vécu différentes expériences qui m’ont permis d’aborder le milieu équestre dans son ensemble : enseignement (instructeur), compétition (saut d’obstacle PRO 2), élevage, courses. 

 

Ma vision de l'équitation :


A cheval, l’équilibre est primordial. Il est à la base de l’aisance et de la précision corporelle du cavalier. Il a une répercussion directe sur l’attitude du cheval qui est gêné par tout défaut d’équilibre.

 

Porter un cavalier sur son dos est une contrainte pour le cheval et lui demande d’adapter sa locomotion. Pour cela un travail de gymnastique et un apprentissage sont nécessaires. Ils sont  spécifiques à chaque discipline et doivent respecter la mécanique du cheval  pour lui permettre de  se déplacer avec une liberté de mouvement optimale en utilisant pleinement sa puissance, son agilité tout en tenant compte de ses capacités, son bien être et sa durée de vie.

 

Parallèlement, respecter la corporéité du cavalier est essentiel. Le cavalier, en effet, doit pouvoir utiliser son potentiel physique et psychique de manière consciente, voulue et en même temps attentive. L’apprentissage de cette fine coordination  lui permettra d’aller vers l’indépendance des aides nécessaire pour un projet global de travail du cheval. Cette juste utilisation  de son corps implique un entraînement régulier du cavalier par la pratique d’exercices à cheval mais aussi à pied. (voir Analyse du mouvement)

 

L’équitation naît d’un échange perpétuel entre le cheval et son cavalier. Leur corps est le lien le plus direct. Il peut s’exprimer par une attitude, un toucher, une intonation vocale.
Le corps du cavalier doit pouvoir ressentir, interpréter et laisser passer les mouvements du cheval. Ainsi il reçoit des informations mais il doit aussi  en donner.
Pour parfaire cette communication, les médiateurs que sont les harnachements sont utilisés. Ces « outils » doivent être dans la mesure du possible, le prolongement de l’un et de l’autre.

 

Je  considère l’équitation comme un sport de glisse. En effet si l’on observe l’ensemble des mouvements d’un cheval dans ses allures et  déplacements divers (pas , trot, galop et saut) on peut les décrire comme des ondulations plus ou moins prononcées (tel le relief d’une piste de ski ou les vagues d’une mer plus ou moins agitée). Ainsi l’ensemble du corps du cheval se déplace dans les 3 plans de l’espace. Le cavalier doit accompagner  ces ondulations sans se raccrocher au cheval. Il doit garder l’équilibre dans le mouvement, plus encore il doit trouver l’équilibre du mouvement et se fondre avec.

 

 Analyse du mouvement : « Parce que la manière d’être à pied conditionne la manière d’être à cheval »

Si mes  expériences et les enseignements que j’ai reçus, ont contribué à mon évolution comme cavalier, je percevais depuis longtemps que ma pratique équestre pouvait être améliorée par un travail sur moi. J’avais du mal  à trouver les ressorts de ce changement, pris dans mes habitudes de cavalier formé en équitation classique.

Je ressentais que les indications fournies sur mon attitude à cheval ne me correspondaient pas.

 

Grâce à l’analyse du mouvement, je trouve des réponses. Mon fonctionnement évolue, comme ma pratique et ma compréhension des techniques équestres. Je ressens la capacité à intégrer des attitudes corporelles par rapport à ce que je suis. . Mes chevaux eux même changent. Ils gagnent en disponibilité.

Comme enseignant, ma lecture du positionnement des cavaliers est plus précise et mon vocabulaire sur le corps en mouvement s’est enrichi.

 

Je travaille sur ces techniques avec Emmanuelle Pougnard, spécialiste de l’analyse du mouvement. www;analysedumouvement.fr 

  • l’alignement et l’équilibre postural,
  • la conscience corporelle,
  • la capacité à coordonner le mouvement,
  • la mise en mots du vécu corporel et équestre.


Enrichi de toutes ses techniques j'ai voulu créer un étrier permettant d'aller vers de nouveaux ressentis: retrouver tout mon équilibre pour libérer mon cheval. L'étrier KvaLL est né. Quelle sensation de liberté,  quelle envie d'aller avec le mouvement!!  Pour moi et pour mes chevaux. 
 
 

    

 

     

KvaLL souhaite réorienter sa communication vers les activités de loisirs en France mais aussi à l'étranger. Pour cela Kvall doit se doter des outils nécessaires :

- Traduction du site www.kvall.fr en anglais et allemand ainsi que les vidéos (voir Italien): 1000€

- KvaLL envisage d'organiser des évéments K’vaLL : randonnée, compétition, TREC. 1000€

 

Puis, à long terme, j'envisage de créer une école spécifique KvaLL. Seront enseignés les fondamentaux de l'équitation de KvaLL liés aux principes de l'équitation classique. Emmanuelle Pougnard, spécialiste de l'analyse du mouvement fera des interventions lors de stages.

   


  

Actualités

  • Noémie

    UN GRAND MERCI

    Noémie.R, il y a 943j
  • anne-charlotte

    UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL

    Anne-charlotte.J, il y a 945j
  • Agnès

    UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL

    Agnès.A, il y a 949j
  • marie

    UNE PAIRE DE KVALL ET 1 JOUR DE STAGE OU 10 HEURES DE KVALL

    Marie.C, il y a 957j
  • Sophie

    UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL

    Sophie.M, il y a 959j
  • Catherine

    UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL

    Catherine.C, il y a 959j
  • Cedric

    UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL

    Cedric.M, il y a 960j
  • julien

    2 HEURES DE KVALL

    Julien.G, il y a 963j
  • Delph Sellino

    UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL

    Delph Sellino.B, il y a 965j
  • Bianka

    UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL

    Bianka.H, il y a 965j

Echanges

Vous devez vous connecter pour réagir dans la discussion
Le porteur de projet n'a pas encore rempli la FAQ
LAURENT.L

Adie France accompagne et soutient ce projet.

Objectif de collecte

  • Premier objectif : 2 000 €

    Premier objectif : Atteint

Les contreparties

UN GRAND MERCI
Votre nom sera mentionné sur le site et  la page Facebook de KvaLL !

A récupérer sur place
 
DECOUVERTE DU MONDE EQUESTRE
1 heure découverte du cheval ou du poney, approche du cheval. Initiation à l’éducation du cheval à pied.

Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page Facebook de KvaLL !


A récupérer sur place
 
2 HEURES DE KVALL
2 heures d’équitation découverte ou perfectionnement en étriers KvaLL (cours ou randonnée) avec Laurent Lantuejoul, instructeur d’équitation.
Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page facebook de KvaLL !

A récupérer sur place
 
3 HEURES DE KVALL
3 heures d’équitation découverte ou perfectionnement en étriers KvaLL (cours ou randonnée) avec Laurent Lantuejoul, instructeur d’équitation.
Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page facebook de KvaLL !

A récupérer sur place
 
UNE PAIRE DE KVALL OU 5 HEURES DE KVALL
1 paire d'étrier Kvall (avec étrivières et frais de port) offerte ou 5 heures d’équitation découverte ou perfectionnement en étriers KvaLL (cours ou randonnée) avec Laurent Lantuejoul, instructeur d’équitation. Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page facebook de KvaLL !

A récupérer sur place
 
UNE PAIRE DE KVALL ET 2H DE PRATIQUE OU 7 HEURES DE KVALL
1 paire d'étrier Kvall (avec étrivières et frais de port) offerte + 2 heures d’équitation OU 7 heures d’équitation découverte ou perfectionnement en étriers KvaLL (cours ou randonnée) avec Laurent Lantuejoul, instructeur d’équitation. Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page facebook de KvaLL !

A récupérer sur place
 
UNE PAIRE DE KVALL ET 1 JOUR DE STAGE OU 10 HEURES DE KVALL

1 paire d'étrier Kvall (avec étrivières et frais de port) offerte + stage d’1 journée d’équitation découverte ou perfectionnement en étriers KvaLL avec Laurent Lantuejoul, instructeur d’équitation ou 10 heures d’équitation avec Laurent Lantuejoul (cours ou randonnée). Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page facebook de KvaLL !


A récupérer sur place
 
L'INTENSIF KVALL
1 paire d'étrier Kvall (avec étrivières et frais de port) offerte + 2 jours de stage d’équitation découverte ou perfectionnement en étriers KvaLL avec Laurent Lantuejoul, instructeur d’équitation. Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page facebook de KvaLL !

A récupérer sur place
 
L'INTENSIF KVALL ET RENCONTRE D'EMMANUELLE POUGNARD
1 paire d'étrier Kvall (avec étrivières et frais de port) offerte + 2 jours de stage d’équitation découverte ou perfectionnement en étriers KvaLL avec Laurent Lantuejoul, instructeur d’équitation + intervention Emmanuelle Pougnard spécialiste de l’analyse du mouvement. Un grand merci ! Votre nom sera mentionné sur le site et la page facebook de KvaLL !
   
A récupérer sur place
 
Investir dans des sociétés comporte des risques de perte en capital et d'illiquidité. Répartissez bien vos investissements et n'investissez que l'argent dont vous n'avez pas besoin immédiatement.